RB L’ÉMISSION / L’ÉVOLUTION DU TRANSFORMISME À PARIS DEPUIS LES ANNÉES 20


Une fois par mois, l’équipe du Rosa Bonheur prend le micro en direct des Buttes Chaumont ou du Rosa Bonheur sur Seine. Mimi, Zouzou et Monsieur Bonus reçoivent, jouent, questionnent et fêtent le Rosa Bonheur en public et en direct sur RADIOMARAIS.


Mercredi 8 Février 2017 de 18h à 20h à l’occasion du 18ème Carnaval Interlope, installé pour la première fois au Rosa Bonheur sur Seine le 4 Mars prochain, Rosa Bonheur l’Émission consacrait sa 10ème édition à l’évolution du transformisme à Paris depuis les années 20.

LES INVITÉS


Au micro :

PATRICE NAUDIER & JOSÉ RODRIGUEZ DE L’ASSOCIATION RAINBOW EVIDANSE

Patrice Naudier et José Rodriguez font partie de Rainbow Evidanse (anciennement Les Gais Musettes), une association LGBTH privilégiant l’envie d’apprendre à danser dans la bonne humeur. Ils organisent tout au long de l’année des activités dédiées à la danse à deux mixte et same-sex, via différents événements festifs (cours, piques-niques dansants, bals en plein air…). Le 4 Mars, ils perpétuent la tradition du cultissime Carnaval Interlope en organisant pour la première fois une de ses éditions sur la barge du Rosa Bonheur sur Seine.

OSCAR, DIRECTEUR ARTISTIQUE ET PERFORMEUR CHEZ MICHOU

Oscar se forme à l’école Boulle puis à l’école internationale de théâtre Jacques Lecoq avant de travailler 15 ans en tant que styliste en joaillerie dans la haute-couture. En parallèle, il cultive sa passion depuis toujours : la peinture. Arrivé au transformisme suite à un pari entre amis, il entre au Cabaret Michou suite à un entretien audacieux. Depuis 10 ans, il est le directeur artistique de l’établissement : il s’occupe des artistes, des auditions, de la mise en place du spectacle… En parallèle, il joue Amy Winehouse, Maria Callas ou bien Chantal Ladesou sur la scène du mythique cabaret.

MARISKA STARDUST, CRÉATURE DE LA NUIT

Né à Zaragoza en 1986, Alejandro parcourt une bonne partie de l’Espagne à cause du travail de son père. À 18 ans, il s’installe à Valence pour débuter des études en kinésithérapie. C’est à ce moment-là qu’il commence à avoir un vrai contact avec le monde LGBT : il travaille dans une boîte de nuit et se plonge avec un groupe d’amis dans la culture queer. Après 6 mois à Londres, il s’installe à Paris, où il habite depuis 8 ans. Il crée le personnage Mariska Stardust (en se travestissant au Tango notamment) après un déclic causé par l’émission américaine RuPaul’s Drag Race. Aujourd’hui, il fait partie de la troupe des Paillettes, avec laquelle il organise des « cabarets littéraires » et considère Mariska comme un outil d’expression artistique, d’exploration et de revendication.

FRANÇOIS BUOT, AUTEUR DE « Gay Paris – Une histoire du Paris interlope entre 1900 et 1940 »

François Buot est professeur d’histoire au lycée Rabelais à Paris et auteurs de plusieurs ouvrages. Il a notamment publié des biographies (René Crevel, Tristan Tzara, Nancy Cunard ou Hervé Guibert) et des essais (L’Esprit des Seventies ou bien Alain Pacadis : itinéraire d’un dandy punk, deux essais co-écrits avec Alexis Bernier). Au micro, il revient principalement sur son ouvrage Gay Paris – Une histoire du Paris interlope entre 1900 et 1940, publié aux éditions Fayard en 2013.

LE CARNAVAL INTERLOPE


Le bal Interlope reprend la tradition du Carnaval Interlope des années folles qui avait lieu chaque année, à la mi-Carême. Lancé en 1922, il se tenait au Magic-City, haut lieu gay et lesbien, où le Tout-Paris venait s’encanailler et admirer le concours de costumes où les « Joséphine Baker » côtoyaient les « Mistinguett » et autres « Pompadour ».

LE CARNAVAL INTERLOPE EN TROIS DATES


1922 : le bal du Magic City

En 1922 est lancé au Magic City un bal masqué qui deviendra mythique. Immortalisé par Brassaï, il constituait le seul moment où le travestissement n’était pas un délit (le travestissement n’étant autorisé qu’une seule fois par an par l’État. Il attirait le Tout-Paris, qui s’extasiait devant l’extravagance des costumes et des attitudes ! Après une décennie flamboyante, la dernière soirée a lieu en février 1934.

1998 : les Gais Musettes reprennent le flambeau !

Il faut attendre 1998 pour que Les Gais Musette, association LGBTH de danse à deux créée trois ans plus tôt, reprenne le flambeau en organisant son premier Carnaval Interlope, dans la grande tradition des soirées du Magic City. Ce Carnaval devient très vite LA soirée à ne pas manquer, et certains viennent de Belgique, du Royaume-Uni, etc., pour y participer. Il s’agit pour chacune et chacun de se déguiser ou de se travestir à l’occasion d’un bal. Qui dit bal costumé, dit aussi concours du plus beau costume et certains passent l’année à penser, confectionner et coudre leur costume pour le plaisir des yeux et, accessoirement, pour gagner le 1er prix. Si les danses à deux sont à l’honneur, les danses en ligne et le disco sont également de la fête. Les DJ de Rainbow Evidanse (nouveau nom des Gais Musette) sont passés maîtres dans l’art de doser les différents styles musicaux (salsa, tango argentin, musique du monde, etc.)

Depuis 2015 : le retour des Interlopes !

Les interlopes sont aujourd’hui de retour à Paris pour vous proposer un tout nouvel événement qui vous entrainera dans la danse et le travestissement. Après la salle Wagram, l’Elysée Montmartre et le 15/15, c’est à la salle Olympe de Gouges que Rainbow Evidanse a fêté ses 20 ans et organisé son 16ème carnaval en 2015. C’est maintenant sur la péniche du Rosa Bonheur sur Seine que les Interlopes donnent rendez-vous à toutes celles et tous ceux qui veulent passer un moment inoubliable et unique à Paris.

Source : Rainbow Evidanse

Samedi 4 Mars, de 19h à 01h, le Carnaval Interlope fête donc sa 18ème édition sur la barge. Au programme, une première partie de soirée dédiée à la danse à deux et dès 21h, le concours de costume musical pour élire le grand gagnant 2017.

Attention, dans la plus pure des traditions, les déguisements sont obligatoires ! Pour réserver dès maintenant vos entrées (paf 10€), c’est ici.

ROSA BONHEUR L’ÉMISSION


Pour réécoutez les précédentes éditions, c’est ici :


À lire ou écouter également:

S'abonner

Inscrivez-vous à la newsletter RADIOMARAIS

, , ,