ROSA BONHEUR L’ÉMISSION / SPÉCIALE MUSIQUE (ARNAUD REBOTINI & RÉSIDENTS)


Une fois par mois, l’équipe du Rosa Bonheur prend le micro en direct des Buttes Chaumont ou du Rosa Bonheur sur Seine. Mimi, Zouzou et Monsieur Bonus reçoivent, jouent, questionnent et fêtent le Rosa Bonheur en public et en direct sur RADIOMARAIS.


Jeudi 1er Décembre 2016 de 18h à 20h, dernière édition de l’année pour Rosa Bonheur L’Émission aux Buttes Chaumont : l’occasion de fêter ça en musique et en famille avant de se retrouver en 2017 ! Au micro, les résidents du Rosa Bonheur, fêtards, djs et sélectas qui font régulièrement danser la guinguette : Numa, Thiago, Emilie Pajak, Greg & Saïd et Yann Habasque.

À leurs côtés Arnaud Rebotini qui passait du micro aux platines, de 20h à 00h pour Les Jeudis du Rosa.


Au programme, interviews, blind tests (spécial jingles, les incontournables du Rosa et le Rosa ou pas Rosa), la Kronix de Vix, l’agenda du Rosa et beaucoup de musique !

rosabonheur-musique-groupe-011216-radiomarais

Le premier dj ou sélector du Rosa Bonheur, c’est Mimi.

Au départ, il n’y avait pas de programmation, l’idée était de mettre de la musique comme à la maison. Il y avait de tout mais aussi des choses improbables que l’on entendait pas ailleurs (chansons en argot des années 30, musique espagnole méconnue…). On voulait que les gens viennent pour le lieu sans savoir forcément sur qui ils allaient tomber.

Quand on est arrivées au Pulp, on a amené la techno. C’est devenu un lieu très électro (avec Sextoy, le label Kill the Dj…), mais les mercredis étaient dédiés au soirées rock et les samedis à la musique au sens large.

NUMA


numa_rosa_bonheur_lemission_radiomarais

Numa est un passeur de disques, des rythmiques chaudes liées à ses origines du sud aux pépites contemporaines, du disco à l’électro, de la bizarrerie latine à la trouvaille folklorique. Dj historique du Rosa Bonheur, toujours résident, il est passé par le Wanderlust et le Cabaret Sauvage et officie régulièrement chez Madame Arthur ou au Andy Wahloo. Il organise aussi sa propre soirée, Cigalou, pour les cigales des Buttes Chaumont et d’ailleurs. Dans la lignée de ses sets éclectiques et ouverts d’esprit, Cigalou invite des dj’s jeunes, anciens, filles, garçons, qui aiment transmettre et partager la musique de manière généreuse, sans trop se prendre au sérieux, peut importe le style. Ses derniers convives : Pedro Winter aka Busy P, Céline de La Sundae, David Blot de Radio Nova, Mlle Caro, Dj Sundae, Aline Can Dance, Nathan Melja…

Numa est arrivé au Rosa Bonheur en Septembre 2008, quand il n’y avait pas encore de résidences à proprement parlé. C’est le premier dj officiel du Rosa ! Mimi et Numa se sont rencontrés dans le Sud, et Numa était en première position pour incarner l’idée de « ramener le Midi à Paris« . En 2009, Numa crée l’identité sonore du Rosa Bonheur en produisant une série de jingles, passés aujourd’hui par l’ensemble des résidents.

LE MORCEAU DE NUMA


ÉMILIE PAJAK


emilie_pajak_rosa_bonheur_radiomarais

Émilie Pajak est architecte d’intérieur et prof de décoration le jour… et DJ la nuit ! Éternelle clubbeuse, enfant du Pulp puis cliente fidèle du Rosa, elle est choisie par Mimi aka sa maman spirituelle pour ses qualités d’ambianceuse et se retrouve sans transition derrière les platines de la guinguette. Depuis, celle qui adore faire danser « sur tout et presque n’importe quoi » continue de passer du bon son électro et de dévier sur les 80’s car selon elle, « c’est bien le seul endroit où l’on a carte blanche à ce point-là » ! Après avoir écumé les Mercredis et Jeudis, elle mixe désormais les Dimanches, lors des soirées déjà cultissimes du Rosa. Emilie « adore l’esprit, le sens de la fête qui règne et la force de ce lieu déjà mythique« … et on est bien d’accord !

LE MORCEAU D’ÉMILIE


GRED & SAID


greg_said_rosa_bonheur_lemission_radiomarais

Greg commence à mettre de la musique avec l’équipe du Rosa aux débuts de la guinguette. Il oscille entre techno 90’s, pop 80’s et esprit guinguette et fait l’unanimité ! 7 ans après, Greg est toujours de la partie et ambiance régulièrement le Rosa avec ses sélectas. Rejoint parfois par son ami Said, les deux résidents se font appeler les Sisters at Work… hommage aux Masters bien-sûr !

LE MORCEAU DE GREG


LE MORCEAU DE SAID


ARNAUD REBOTINI


arnaud_rebotini_radiomarais

On ne vous présente plus Arnaud Rebotini (aka Zend Avesta aka Black Strobe), seul musicien professionnel du plateau. Arnaud arrive au Rosa après avoir joué au Pulp où, invité pour les Paradise Massacre puis par les Scratch Massive, il finit par organiser ses propres soirées.

Point actu, Arnaud prépare la sortie d’un maxi techno, Desillusion, prévue pour le 9 Décembre 2016 (le clip du morceau éponyme est d’ores-et-déjà disponible ici). Et en attendant son nouvel album (actuellement en préparation), on vous conseille de (re)voir le très beau live de la collection Séquences.

LE MORCEAU D’ARNAUD REBOTINI


THIAGO


thiago_rosa_bonheur_lemission_radiomarais

Thiago est né à Sao Paulo dans une famille de musiciens. Il fait une école de cinéma où il commence à signer des bandes sonores pour le théâtre et la télé. Après avoir déménagé à Paris, il devient l’égérie et le dj résident de la Favela Chic (de 2008 à 2010). Thiago mixe un peu partout en France, notamment pour des soirées privées ou pour le « Cinema do Brasil » au Festival de Cannes, mais aussi au Brésil, où il rentre au moins une fois par an pour mixer pour le carnaval de Sao Paulo. Il est arrivé dans la famille Rosa en Mai 2010 !

LE MORCEAU DE THIAGO


YANN HABASQUE


yann_habasque_rosa_bonheur_lemission_radiomarais

La meilleure façon de mesurer la fièvre musicale qui a toujours agité Yann Habasque, c’est encore d’en diagnostiquer son principal symptôme : la passion des platines. Celle-ci s’est éveillée il y a près de vingt ans, quand il découvrait les premières raves du Sud de la France et écumait les discothèques de Toulouse à Montpellier en passant par l’Espagne. Originaire de Perpignan, il assure la résidence de la boîte la plus fréquentée des années 90, le Rose à Canet-Plage, en façonnant ces armes technos. De là, sa technique s’améliore et à la recherche du groove, Yann navigue entre genres musicaux (funk, soul, hip-hop, électro, rock, house…). Cette aptitude à faire se déhancher les plus réfractaires l’a mené à jouer au Baron dès 2005, juste après son installation, au Tokyo Eat (Palais de Tokyo) où il est aussi programmateur, à la Favela Chic dont il était le Dj résident, ou bien dans la cave si intimiste de la Fidélité pour les mythiques soirée Catalan Dancing Club… C’est au Rosa Bonheur et au Rosa Bonheur sur Seine qu’on aura le plus de chance de le croiser désormais puisqu’il a rejoint l’équipe en 2013 !

LE MORCEAU DE YANN


À lire ou écouter également:

S'abonner

Inscrivez-vous à la newsletter RADIOMARAIS