Ainsi par la Vertu

LE CHAOS EST SYMPATHIQUE,
LA POÉSIE EST ÉROTIQUE,
AINSI PAR LA VERTU S’ÉLÈVE LA RADIO.

 
 
 
Ainsi par la vertu, avec Lil Grand Biz et G Stranger sur RADIOMARAIS. Une émission de style libre un Mercredi sur deux de 20h à 22h.

Lil Grand Biz reçoit, accompagné de ses fidèles ; un essai pour une rééducation contemporaine totalitaire.
Ils récitent de la poésie, analysent des blogs érotiques et parcourent des définitions de dictionnaires rares de langues diverses.
G Stranger tourne sa langue en parlant, Arthur JC Moulton III surfe sur la vague chaude, Madeleine lit l’interdit, Simon Bernehim donne des repères à vif, Julie Boukobza rappelle le moderne, Damien Airault décrit l’invisible, Carine cuisine, Laura Clette transcende et les Blondes ne le sont pas toujours.
Ils reçoivent un invité de marque pertinent sur le monde d’aujourd’hui, de demain et peut-être d’après-demain.
 
  >  VOIR TOUS LES ARTICLES  
 
 
[soundcloud url= »https://api.soundcloud.com/playlists/5025214″ params= »color=ff6600&auto_play=false&show_artwork=true » width= »100% » height= »450″ iframe= »true » /]
 

Lil Grand Biz
Lil Grand Biz est le traître de cérémonie
Lil Grand Biz est la traite de l’analogie
Lil Grand Biz reçoit comme il se voit
Lil Grand Biz boit toujours on le croit jamais ne déchoit
Lil Grand Biz prend la parole, tous le monde sait, c’est l’heure du thé
Lil Grand Biz n’a pas lésiné a bien placé, un nuage de lait
Lil Grand Biz luit, il séduit
Lil Grand Biz te nourri, attendu au lit
Lil Grand Biz païen polythéiste
Lil Grand Biz nanti sexiste
Lil Grand Biz plaisir savonneuse
Lil Grand Biz collectionneuse
Lil Grand Biz né fils de rat, lègue tous au rap
Lil Grand Biz nez non-las, attrape

« Langue Fiction » by G Stranger
G aime la langue. Stranger en parle. G est jeune, Stranger est vieux. Sa rubrique s’appuie donc sur un certain nombre de langues, de langues expérimentées en langues nouvelles, la langue de G explore la langue du monde.

Arthur JC Moulton III
Arthur JC Moulton IIIe du nom, héritier de l’inhéritable,
Il surfe sur la vague chaude,
Il boit du souffre devant son équipement,
Poète maudit du futur,
Il parle le présent.

Madeleine
Madeleine est une jeune étudiante en littérature.
Pendant que son père dort, elle choisit dans sa bibliothèque interdite d’ouvrages rares des titres dont elle nous dévoile des passages choisit naïvement.

Simon Bernehim
« Des repères pour la vie, des repères ».
Issu de textes relevés dans l’espace public et basé uniquement sur des choix  esthétiques, ces phrases lues à haute voix malaxent le langage en offrant des repères pour la vie. Parallèlement Simon Bernehim réalise des aquarelles de ces phrases sur de grands formats.

« Modern Talking » par Julie Boukobza
Modern Talking s’intéresse à l’apparence physique d’une conversation, à sa forme, ses courbes, ses élans.
Des conversations ready made, jamais éditées, jamais étreintes, en anglais ou en français, qui suivent le cours d’une vie et d’une ville.

« Tentative de description d’une oeuvre classique non-érotique » par Damien Airault
Rubrique introduite par une composition musicale inédite courte et diffusée analogiquement.
La tentative consiste à regarder un tableau, qui n’existe peut-être pas, et à le décrire, c’est-à-dire se mettre des œillères, pour voir ce qui n’apparaît pas.
Le doigt dans l’art : ainsi par la vertou.

Carine V. dite Petit Beurre
Sur un lit de salade versatile, Carine V. dite Petit Beurre détourne et mijote vos vieilles recettes de grand-mère, sans sauce et sans détours. Son but ? Dérider vos papilles auditives, déglacer les ano de la poésie et briser les pâtes de ceux qui résistent..

Laura Clette
Laura Clette lira entre les lignes du visage pour trouver l’animal totem des invités, par une description précise des courbes et traits. Laura Clette cerne la bête qui est en nous.

Lucy
Lucy loves the sound of her own (non)fiction.
Lucy aime le son de sa propre littérature non-romanesque.
Lucy aime le son de sa propre (non)fiction.
Lucy loves the sound of her own (non)fiction.